JEAN-MARC RIMAUD

TRIATHLON | Versailles

Quels sont tes objectifs pour 2017 :

L’année 2016 s’est déroulée comme je l’espérait, avec une qualification au mondiaux de Xterra qui avait lieux a Maui. J’ai beaucoup appris lors de cette compétition et malgré un soucis mécanique en vélo je m’en sors pas trop mal. Je reprends donc le chemin du Xterra en 2017 avec celui de Belgique et de France pour essayer de retourner sur l’Ile magique. Si j’obtiens cette qualification, j’aurai à cœur de réaliser une meilleure performance et essayer de monter sur le podium en groupe d’age.
Ensuite du plaisir sur des courses sympas : swim-run, trail, natation en master et quelques triathlons régionaux pour mon club de Versailles.

Dis nous en un peu plus sur toi !

Originaire de Versailles, j’ai baigné dans le sport dès mon plus jeune âge, grâce au soutien de mes parents très sportifs. J’ai commencé la natation à 8 ans à Tahiti ainsi que le vélo sur piste et ce durant 4 belles années. À mon retour en Métropole, j’ai intégré les classes à horaires aménagés, section natation, du collège Rameau de Versailles.
En 2006, j’ajoute une discipline à mon entraînement: le triathlon. Rapidement j’intègre l’équipe de D2 de Versailles, et j’obtiens une qualification au championnat de France juniors de triathlon. La même année je participe également aux championnats de France de natation bassin et eau libre.
Côté professionnel, je suis diplômé d’un bac professionnel en menuiserie et d’un brevet d’état d’éducateur sportif des activités de la natation. Je suis également titulaire de plusieurs brevets fédéraux en natation et en triathlon. Cela me permet d’encadrer de nombreux triathlètes (jeunes et adultes) des clubs de triathlon et de natation de Versailles. Dans ce contexte, un aménagement de mes heures de travail me permet de m’entrainer environ 15 à 20h par semaine.

Quel est ton palmarès ?

En natation, podium au championnat de France 10km natation en eau libre et victoire sur les Frances eau libre par équipe sur 3km.
J’ai également fait une finale au championnat de France N1 sur 200 4nages.
En Triathlon, participation aux épreuves de D1 avec mon club de Versailles Triathlon. En 2014 je me suis qualifié pour la finale du championnat du monde Half Ironman de Triathlon au Canada.

En 2016, j’ai continuer à nager et j’obtiens le titre de champion de France Maitres en eau libre. J’ai également participé au championnat du monde de Xterra.

Pourquoi avoir choisi GU en partenaire nutrition ?

Une marque reconnue aujourd’hui, et visible sur toutes les grandes épreuves au ravito.
Il y a énormément de saveurs et donc en fonction de l’horaire de la course, nous pouvons choisir café, si la course a lieu tôt le matin, chocolat pour un plaisir à midi, ou même fruit rouge pour la collation de 16h.
Les gels sont également dans des emballages très bien conçus et cela permet facilement de les scotcher sur le cadre vélo et évidement de ne pas les jeter en pleine nature et les ranger dans la tri-fonction sans gêne car souples.

Quel est ton produit favori et ta saveur préférée ?

Sur le gel, je suis fan du Roctane Chocolat Noix de Coco. Un plaisir a mangé lors de mes entrainements, de mes compétitions ou même parfois à la maison dans la canapé en guise de collation. la saveur coco me rappel mon ile de cœur TAHITI.
Les Chews sont vraiment géniaux, des petits bonbons à déguster !
La boisson Roctane Fruits des Tropiques me fait rêver…et carburer !

Racontes nous un fait marrant/décalé !

Un été, je m’entraine proche de la Suisse au bord du lac St point. Petit tour de vélo pour une sortie qui devait être cool. Il fait beau, les jambes sont au rendez-vous, et je chantonne des « Disney » sur mon vélo.
Soudain je double un VTT, je ne fais pas vraiment attention et continue de rouler.
Après 10km, le mec est toujours dans ma roue, donc j’accélère progressivement mais rien à faire, il est toujours là. Après 25km a 36 km/h de moyenne, je m’arrête et me retourne enfin, le mec porte un maillot de champion de Suisse.
Je lui demande donc qui il est : il s’agit juste de Nino Schurter, 4x champion de Suisse de VTT !
J’aurais beaucoup appris ce jour-là : il faut se méfier de tout le monde 😉